M.J's kingdom
Venez nous rejoindre... Et partager votre passion pour le Roi de la Pop


Bienvenue à toutes et à tous sur le M.J's Kingdom
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il y a 25 ans, c'était tout simplement Bad...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Queen-Of-Pop
Admin
avatar

Messages : 1067
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 25
Localisation : Loire atlantique

MessageSujet: Il y a 25 ans, c'était tout simplement Bad...   Mer 19 Sep - 21:11

Comme à la vieille époque diraient les anciens... L'album BAD, dans son édition anniversaire, a fait comme promis son apparition dans les bacs. C'est donc, non sans une certaine émotion, que nous revoyons surgir parmi l'actualité musicale d'aujourd'hui et au milieu des "nouveautés" 2012, BAD 25 sous la forme de plusieurs supports. Un coffret deluxe comprenant 3CD + 1 DVD, un double CD, un Picture Disc et un DVD du Bad Tour.

C'était en 1987, un temps que les moins de 20 ans ne peuvent donc pas connaître. Après le succès de l'album Thriller qui fit danser la planète entière et qui effraya tous les enfants du monde entier via le court métrage de Thriller, Michael Jackson revenait "enfin" sur le devant de la scène musicale. Habilement orchestré depuis deux ans, celui qui deviendra plus tard le Roi de la Pop imposa un scénario bien préparé, il s'était fait discret, oublié, disparu sans laisser aucune trace. Non pas qu'il s'était endormi sur ses lauriers, loin de là, celui-ci travaillait une fois encore avec Quincy Jones sur un nouvel album, il s'était caché, pour mieux revenir. Et ce fut la claque, tout comme sonna le titre de l'album qui était annoncé: BAD.

En premier hors-d'oeuvre et contre toute attente, Michael Jackson sort un single intitulé "I Just Can't Stop Loving You". C'est un slow, une chanson douce, rien à voir avec Billie Jean, le tube funky qui illuminait la piste de danse ou encore Beat It, Wanna Be Startin' Somethin', Thriller et tout ce qui représentait Michael Jackson; la danse, les chorégraphies, l'envie de bouger. Ce premier single représente alors une première claque, faisant partie de celles qui vous déstabilisent et vous déconcertent: "Ah bon ? C'est ça le retour de Michael Jackson ? Un slow ?" Combien de fois fut entendu cette réplique, de la bouche même des fans les plus "hardcore"...

Premier single, première claque. "I Just Can't Stop Loving You" finira numéro 1 aux Etats-Unis, numéro 1 en Angleterre, numéro 1 en Hollande alors qu'il ne fut pas accompagné d'un clip vidéo. La chanson à elle seule fut alors un succès. Sa voix y est tout simplement extraordinaire, il commence la chanson sans musique avec des paroles d'amour, la pureté absolue:

I just want to lay next to you for awhile (Je veux juste m’allonger près de toi, juste un instant)
You look so beautiful tonight (Tu es si belle ce soir)
Your eyes are so lovely (Tes yeux sont si charmants)
Your mouth is so sweet (Ta bouche est si douce)

Premier single, première claque, premier hit, l'album arrive... Et c'est la seconde claque, et celle-là, on se la prend de face avec la pochette de l'album. Michael Jackson que l'on avait vu sur l'album Thriller en costume blanc est cette fois-ci habillé de noir. S'il était bien mis sur la pochette de Thriller avec sa petite ceinture toute fine il nous arrive cette fois-ci avec des boucles de partout, un look étonnant, Michael serait-il devenu un rockeur ? Et cette coupe de cheveux ? C'est manifestement un changement, une révolution. Il n'est plus le même et son visage s'est éclairci, même si l'on ne s'en rendait pas vraiment compte en 1987. Pour nous, il avait tout simplement changé, on se prenait une claque, c'était BAD et on n'imaginait pas qu'on allait s'en prendre autant par la suite.

BAD, le court métrage diffusé alors en prime time à la télévision française fut une claque des plus mémorables. Nous ne vous ferons pas l'affront que de vous le détailler puisque naturellement vous le connaissez par coeur. C'est bouche bée que la plupart des fans regardèrent ce clip. Il fait aujourd'hui partie des incontournables de la carrière du Roi de la Pop, le clip BAD, c'est la claque, Michael, c'est le nec plus ultra, il danse comme un Dieu, il maîtrise, ça claque de partout, c'est le festival de la claque, on ne peut rester qu'abasourdit. BAD, la chanson, sera naturellement une claque, elle aussi numéro 1.

Mais Michael Jackson ne fit pas que nous donner quelques claques musicales et artistiques histoire de nous réveiller de cette léthargie dans laquelle nous étions tombés en cette année 1987. Il pris la décision de venir lui même nous claquer la face avec ce qui sera certainement la plus fabuleuse tournée de l'histoire de la musique, le BAD Tour. La distribution de claques internationale ! Après tant de succès internationaux Michael Jackson partait alors sur sa toute première tournée mondiale en solo. Quoi de mieux pour accompagner la sortie d'un album que d'en faire la promotion sur scène à travers le monde ? Le Bad Tour, avec ces quelques 4 400 000 spectateurs à travers le monde explosera tous les records d'affluence et passa pour notre plus grand plaisir par la France. Ce fut la claque nationale, à en devenir maso...

Avec "The Way You Make Me Feel", "Man In The Mirror" ou encore "Dirty Diana", Michael Jackson continua à distribuer autant de claques numéro 1 aux USA et à travers le monde. En dehors de "Speed Demon" et "Just Good Friends" qui ne furent pas exploités en single, tous les autres titres de l'album furent des succès, ou des claques, comme vous voudrez. La promotion de l'album à claques BAD fut également accentué avec le film Moonwalker dont nous vous éviterons les détails, celui-ci faisant obligatoirement partie de votre vidéothèque avec d'autres vidéos du Roi de la Pop. La claquothèque quoi !

1987, 25 ans déjà, 25 ans de nostalgie mais surtout 25 ans de souvenirs merveilleux, une époque formidable qui nous revient donc en pleine figure, comme une claque qui nous reveille à nouveau, histoire de nous démontrer que nous n'avions pas rêvé et que cela a vraiment existé. BAD 25 est donc à présent dans les bacs, tel un cadeau d'anniversaire qui doit certainement être là, à vos coté et ce depuis quelques heures, voir quelques jours pour les plus chanceux. "I'm So Blue" raisonne peut-être actuellement dans votre casque audio et vous fredonnez peut-être alors tchadada dada dada, comme si cette chanson avait toujours éxisté, comme si elle ne fut pas inédite, comme si vous connaissiez déjà ce son de voix. Comme si l'on pouvait, à nous, juste à nous, faire oublier ce timbre de voix inoubliable, extraordinaire, et qui sait autant nous émouvoir. Ce coffret BAD 25 propose donc comme promis plusieurs chansons inédites ou jamais commercialisées. Il a le mérite de nous délivrer quelques perles, à vous de les trouver. Pour nous, il y en a plusieurs, incontestablement. Quand au DVD du concert du BAD Tour, difficile d'admettre qu'une meilleure qualité d'image n'existe pas. Même si la NASA est passé par là... Les images existent bien, elles se trouvent bien quelque part mais pour une raison qui ne sera certainement jamais dévoilée avant longtemps, ce n'est pas de ces images là auxquelles nous avons eu droit.

C'est bien dommage car une claque nous avait pourtant réveillé. Tschadada dada dada... tschadada dada dada...




BAD25 Edition Deluxe – TRACKLISTING COMPLET:

CD 1 – Album original
1. Bad
2. The Way You Make Me Feel
3. Speed Demon
4. Liberian Girl
5. Just Good Friends
6. Another Part Of Me
7. Man In The Mirror
8. I Just Can’t Stop Lovin’ You
9. Dirty Diana
10. Smooth Criminal
11. Leave Me Alone

CD 2 – Titres bonus, inédits, démos, remixes
1. Don’t Be Messin’ Around
2. I’m So Blue
3. Song Groove (A/K/A Abortion Papers)
4. Free
5. Price Of Fame
6. Al Capone
7. Streetwalker
8. Fly Away
9. Todo Mi Amor Eres Tu (I Just Can't Stop Loving You, Version espagnole)
10. Je Ne Veux Pas La Fin De Nous (I Just Can't Stop Loving You, Version française)
11. Bad (REMIX BY AFROJACK FEATURING PITBULL - DJ BUDDHA EDIT)
12. Speed Demon (REMIX BY NERO)
13. Bad (REMIX BY AFROJACK - CLUB MIX)

CD 3 – Live au Wembley Stadium enregistré le 16 septembre 1988
1. Wanna Be Startin' Somethin'
2. This Place Hotel
3. Another Part Of Me
4. I Just Can't Stop Loving You
5. She's Out Of My Life
6. I Want You Back / The Love You Save / I'll Be There
7. Rock With You
8. Human Nature
9. Smooth Criminal
10. Dirty Diana
11. Thriller
12. Working Day And Night
13. Beat It
14. Billie Jean
15. Bad
16. Man In The Mirror

DVD – Live au Wembley Stadium filmé le 16 septembre 1988
1. Wanna Be Startin' Somethin'
2. This Place Hotel
3. Another Part Of Me
4. I Just Can't Stop Loving You
5. She's Out Of My Life
6. I Want You Back / The Love You Save / I'll Be There
7. Rock With You
8. Human Nature
9. Smooth Criminal
10. Dirty Diana
11. Thriller
12. Bad Groove (the Band Jam section)
13. Working Day And Night
14. Beat It
15. Billie Jean
16. Bad
17. Man In The Mirror (Encore)

Plus, en bonus:
1. The Way You Make Me Feel (enregistré à Wembley le 15 juillet 1988)
2. I Just Can’t Stop Loving You/Bad (enregistré au Yokohama Stadium en septembre 1987)

Source: MJ France

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mjskingdom.forumdefans.com
 
Il y a 25 ans, c'était tout simplement Bad...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour vous, c'est quoi une chamade ?
» Si votre discothèque était tout ce qu'il reste du classique
» Quand on était jeunes et beaux!
» La grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite.
» [FAKE] Et si Michael Jackson était vivant?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
M.J's kingdom :: LE ROYAUME DE MICHAEL JACKSON :: News-
Sauter vers: